La Cote Pacifique Péruvienne de Lima jusqu’à la frontière équatorienne

Pica-02-petit (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

 

 

Mardi 28 avril 2015

 

On quitte donc Lima très rapidement, pour prendre direction le Nord et longer la côte qui borde l’Océan. Nous suivrons cette route jusqu’à la frontière soit environ 1300 km.

Les paysages traversés sont très désertique, d’un côté les dunes de sables à perte de vue, et de l’autres la côte qui elle est occupé par des élevages de poulets sur des centaines de kilomètres, faisant que impossible d’aller en plage.

P1130915 (Copier)

P1130916 (Copier)

P1130917 (Copier)

P1130920 (Copier)

Puis en continuant nous arrivons 10 km avant le village de Huarmey, à la plage de Tocopillo, l’endroit est plutôt sympa et la plage est propre…. nous bivouaquerons face à l’océan agité. On est heureux comme tout…

De plus nous assisterons au coucher de soleil sur les hauteurs d’une dune.

P1130929 (Copier)

P1130931 (Copier)

P1130942 (Copier)

P1130946 (Copier)

P1130953 (Copier)

P1130959 (Copier)

 

Après le coucher de soleil, on voit sur la plage plein de petites lisettes jetées par la mer forte, idéal pour se faire une friture de poissons frais… un vrai régal. Petit clin d’oeil à ma copine Sylvie de St pierre qui me les a fais goutter la première fois…

 

P1130970 (Copier)

 

Le lendemain au coucher de soleil, les lisettes n’étaient plus au rendez vous !! mais par par contre quelle vue !!

P1130975 (Copier)

P1130976 (Copier)

 

Vendredi 1er mai 2015,

 

Sur les conseils d’un pêcheur, on se rend à une autre plage, playa Tortugas mais franchement le lieu est beaucoup moins bien, la plage est de galets, impossible de s’y baigner et le front de mer est moyen ; nous assisterons à une marée d’équinoxe, la mer envahira les rues et quelques maisons.

 

P1130999 (Copier)

P1130984 (Copier)

P1130985 (Copier)

P1130986 (Copier)

 

Et chance incroyable, le lendemain de cette marée, on voit plein de gens ramassé des coquillages sur la plage en y regardant de plus près ce sont des coquilles St jacques qui avec le fort courant avaient atterris sur le sable. Ni une ni deux Jacky part à la pêche.

Nous en avons ramassé presque deux douzaine ; bien sûr pour rassurés tout le monde les mollusques étaient bien frais aucun soucis !!!

 

P1130992 (Copier)

P1130990 (Copier)P1130993 (Copier)

 

Une fois nettoyé , il n’y a plus grand chose…

 

P1130995 (Copier)

 

En persillade quel festin !!!

P1130996 (Copier)

 

Dimanche 3 mais 2015,

 

On quitte Tortugas pour Trujillos, et son site archéologique Chan Chan ; arrivé sur la route pour visiter Chan Chan, quelle horreur, les bas côtés sont jonchés d’ordures sur des kilomètres, une odeur de mort indescreptible, et le site en lui même est entouré de détritus, du coup on décide de continuer notre chemin.

P1140002 (Copier)

P1140003 (Copier)

P1140024 (Copier)

P1140025 (Copier)

P1140026 (Copier)

 

On prend la direction de la plage de Huanchaco. La plage est grande, pas trop sale idéal pour se poser face à l’océan. On en profitera pour faire une petite lessive.

P1140021 (Copier)

P1140013 (Copier)

 

Un matin, on rencontrera Eric, qui perpétue la pêche traditionnelle enseigné par son père avec des barques en roseaux tressés appelé Cabellitos de totora “petits chevaux en roseau”.

P1140020 (Copier)P1140018 (Copier)

 

Mardi 5 mais 2015,

On reprend la route pour continuer vers le nord. Nous n’avons trouvé aucune plage sympa ; les rues des villes traversés sont jonchés d’ordures… c’est déprimant.

P1140037 (Copier)

 

P1140039 (Copier)

P1140041 (Copier)

P1140042 (Copier)

 

On traversera de nombreuses cultures de cannes à sucres, et de rizières.

P1140029 (Copier)

P1140030 (Copier)

P1140035 (Copier)

 

Un camion Afro !!!

P1130911 (Copier)

 

Quand on passe en ville on croise toujours les motos-taxis on dirait des petites fourmis…

 

P1130923 (Copier)

 

En route on s’arrêtera dans une usine de gaz, SantoGaz,  pour recharger notre bouteille camping gaz : la recharge 6 Sols, soit 1,80 € !!! le moins cher qu’on est trouvé.

pour ceux que çà intéresse voici l’adresse :

Planta Santo Gas

sur la Panaméricaine au km 590 – Pueblo de Chicama.

Ouvert du Lundi au Vendredi de 7h à Midi et de 13h30 à 17h et le samedi de 7h à 12H30.

P1140027 (Copier)

 

Le soir on bivouaquera au village de Pimentel, non pas sur la plage car c’est interdit mais devant les restaurants.

Le lendemain, on ira voir les “cabellitos de tortoras”, car ici aussi les pêcheurs continue la tradition.

 

P1140048 (Copier)

P1140049 (Copier)

P1140053 (Copier)P1140054 (Copier)

 

Un drakkar…

 

P1140057 (Copier)

 

Jeudi 7 mai 2015,

 

Après la ville de Piura, nous rencontrons Jean Louis, du Val d’Oise,  voyageant depuis 2009  en Amérique du Sud. Il a construit lui même l’intérieur de la cellule de son Renault.

P1140059 (Copier)

 

Il nous indique la plage de Neuro à 10 km du village de El Alto. La route de la côte à partir de ce village est splendide on traverse le petit village de Cabo Blanco spécialisé dans la pêche au gros.

P1140062 (Copier)

P1140063 (Copier)

P1140064 (Copier)

P1140065 (Copier)

 

La plage de Neuro, est magnifique , il y a un ponton où l’on peut nager avec des tortues vertes. Ces dernières sont en liberté totale mais son nourris régulièrement donc elles ne quittent pas le gîte.

P1140067 (Copier)

P1140069 (Copier)

P1140071 (Copier)

P1140076 (Copier)

P1140077 (Copier)

 

Ni une ni deux Léti, à plonger…

 

P1140088 (Copier)

P1140097 (Copier)

P1140120 (Copier)

P1140127 (Copier)

P1140135 (Copier)

P1140147 (Copier)

 

Merci Jean Louis pour l’info, il y en a une qui va en parler longtemps…

P1140146 (Copier)

P1140138 (Copier)

 

Vendredi 8 mai 2015,

 

Nous découvrons la plage de Mancora, réputé pour le surf,  elle est nikel ; on bivouaquera là plusieurs jours.

 

P1140153 (Copier)

P1140169 (Copier)

P1140171 (Copier)

P1140151 (Copier)

 

Lundi 11 mai 2015

 

On continue notre route vers le nord ; On bivouaquera à Punta Picos, à 20 km avant le village de Zorritos. Super plage, super coucher de soleil…

P1140191 (Copier)

P1140192 (Copier)

 

P1140186 (Copier)

P1140190-Copier.jpg

Juste après Punta Pico, on fera une halte dans un petit camping, face à la plage, ambiance très sympa ; on en profitera pour faire notre lessive, et rencontrer d’autres voyageurs. Très sympa, dommage que le wifi ne fonctionnait pas bien…

P1140199 (Copier)

P1140196 (Copier)

P1140203 (Copier)

 

Voici l’adresse du camping pour ceux que cela intéresse :

Camping Swiss Wassi chez Melba et Jacques, ils parlent français.

Sur la panaméricaine, au n° 1227 avant le village de Acapulco.

Vous le verrez il y a le drapeau suisse, et sera sur votre gauche.

Dans quelques jours nous passerons la frontière équatorienne…

Pica-01-petit-Copier.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

De Ollantaytambo à Lima via Abancay et Ayacucho – Perou

Pica-02-petit (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

 

Mercredi 22 avril 2015

 

Après avoir refais le trajet Santa Térésa – Ollantaytambo , nous prenons la direction de Lima, via la route de montagne qui traverse les villes de Abancay, Ayacucho, pour arriver au village de Paracas, face à l’Océan Pacifique car au bout d’un moment la montagne on s’en lasse un peu…

Cette route nous feras grimpé, descendre, grimpé, descendre, des virages a n’en plus finir et l’altitude qui sera comprise entre 3500 et 4800 mètres ; les paysages traversés seront magnifiques, et dans chaque petit village le ravitaillement sera constitué de produits frais, de fromages fait artisanalement  bref un régal pour les papilles ; par contre les grande ville sont bruyantes et très sales, aucun charme.

Voici une compil des paysages que nous avons traversés

 

P1130635 (Copier) - Copie

P1130649 (Copier) - Copie

P1130651 (Copier) - Copie

P1130655 (Copier)

 

P1130676 (Copier)

P1130684 (Copier) - Copie

P1130688 (Copier) - Copie

P1130702 (Copier)

P1130715 (Copier) - Copie

 

P1130739 (Copier)

 

Parfois on grimpe tellement haut que la brume, nous fais croire qu’on à la tête dans les nuages !!

P1130742 (Copier)

P1130746 (Copier) - Copie

P1130757 (Copier)

P1130762 (Copier)

P1130771 (Copier)

 

A cette hauteur il est vrai que le souffle nous manque un peu mais alors qu’est ce que c’est beau vu d’en haut !! Ce col marquera le point le plus haut de cette route maintenant nous descendons vers l’Océan Pacifique.

 

P1130785 (Copier)

P1130800 (Copier)

P1130801 (Copier)

 

Et au détour d’un virage cette concrétion originale formée par des eaux chaudes, calcaires et ferrugineuses…

P1130805 (Copier)

P1130806 (Copier)P1130810 (Copier)

Et là on croise Daniels, un cyclo-campeur colombien, qui lui va à Cuzco, quelle volonté car je peux vous dire qu’ici çà grimpe dur dur !!! voyez la photo suivante çà en dit long.

P1130817 (Copier)

P1130821 (Copier)

Et enfin, on commence à atteindre le creux de la vallée, ici on cultive les vignes qui servent à faire le Pisco, un alcool local fais à base de raisins.

 

P1130842 (Copier)

 

Nous avons mis 3 jours pour traversés tout ces cols, on est super content de nous retrouver au niveau de la mer quand on aperçoit les plages de Paracas, ces barques de pêcheurs et là on prend la direction du Nord pour Lima, nous allons donc longé la côte pour nous trouver un bivouac face à l’ocean…

P1130876 (Copier)

P1130854 (Copier)

P1130860 (Copier)

P1130866 (Copier)

P1130868 (Copier)

P1130872 (Copier)

Malheureusement notre joie sera de coute durée, car les plages sont difficilement accessibles et quant elles le sont, le sable est jonché de détritus quel dommage ;  tout le long de la route, des baraquements, des publicités géantes, bref rien de bien beau. Environ 50 km avant Lima, nous trouvons tout de même un petit coin de plage sympa nommée Playa de Punta Rocas.

P1130880 (Copier)

P1130882 (Copier)

P1130883 (Copier)

P1130888 (Copier)

P1130881 (Copier)

P1130886 (Copier)

P1130897 (Copier)

P1130899 (Copier)

P1130900 (Copier)

 

Lundi 27 avril 2015,

 

Lima, capitale du Pérou, on avait envie d’y passer … que dire, c’est juste un truc de fou, ici les chauffeurs sont des chauffards qui ne respectent aucune règle de conduite c’est du grand n’importe quoi ou la moindre hésitation peut s’avérer dangereuse il faut donc une certaine dose de sang froid et une grande intention de la part du conducteur et sans oublier le vacarme ambiant dut à l’utilisation à tout bout de champ du klaxon à vous donner mal à la tête bref le genre d’endroit qu’on fuie donc nous prenons la fuite direction le bord de mer qui parait t’il est plus beau au nord de Lima.

P1130901 (Copier)

 

Pica-01-petit (Copier)