La Laguna San Pablo, Otavalo, la laguna d’Ibarra – Equateur

Pica-02-petit (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

 

Mardi 21 juillet 2015

 

Après Quito, on fera une halte très sympa devant la Laguna de San Pablo, juste avant Otavalo. Il y a de nombreux oiseaux d’eau (poule d’eau, canard à tête rouge, héron…) et un jolie petit oiseau rouge.

Les gens sont très accueillants et viennent discuter avec nous spontanément.

On bivouaquera face à la laguna, sur le parking ; entre la maison des pédalos, et une maison abandonnée. Point de repère , un panneau indiquant “Liga Déportiva cantonal OTAVALO” .

78° 14,28543 et 0° 12,91573

 

P1170483 (Copier)

 

P1170480 (Copier)

P1170481 (Copier)

P1170531 (Copier)

P1170548 (Copier)

P1170549 (Copier)

P1170551 (Copier)

 

On dirait un oiseau punk !!! jolie crête rouge…

P1170473 (Copier)

P1170477 (Copier)

 

Mercredi 22 juillet 2015,

 

Le début de matinée est pluvieux au bord de la lagune ; malgré la pluie on décide quand même de nous rendre à Otavalo pour le marché quotidien avec ces étalages de fruits, légumes, viandes…. et le marché artisanales très colorés ( des perles, des panchos, des bonnets, des sacs, des broderies ….)

Les gens n’appréciant pas tellement d’être photographié, ni leur stand, nous ne ferons aucune photos.

On a passé toute la matinée à nous balader entre ces deux marchés.

 

P1170556 (Copier)

P1170557 (Copier)

P1170558 (Copier)

 

Mais voici quelques images prises par une amie : merci Fred.

 

DSC_0904 (Copier)

DSC_0919 (Copier)

DSC_0942 (Copier)

DSC_0949 (Copier)

DSC_0951 (Copier)

 

On décide de se rendre ensuite dans les petits villages autours d’Otavalo (Paguche et Agoto) pour rencontrer des tisserands utilisant des métiers à tisser à sangles ; malheureusement tout était fermé.

 

P1170559 (Copier)

P1170561 (Copier)

 

On part ensuite à la Laguna de Cotocachi mais là on sera un peu déçu, il y a juste une toute petite route, qui fais le tour de la laguna ; on ne peut y passer que la journée, il faut quitter les lieux à 17 heures. Franchement rien de bien extraordinaire.

 

P1170589 (Copier)

 

On bivouaquera juste avant l’entrée pour la laguna, à 200 mètres environ. Jolie vue.

 

P1170595 (Copier)

P1170596 (Copier)

 

Jeudi 23 juillet 2015

 

On prend la direction du Nord, pour la laguna de Yahuarcocha à la sortie d’Ibarra. Ce sera une halte bien sympa. On peut stationner tout autour de la lagune, on en a profitter pour faire un bon brin de rangement et on a même pu manger dehors, le soleil étant de la partie.

 

P1170609 (Copier)P1170616 (Copier)

P1170618 (Copier)

P1170621 (Copier)

P1170612 (Copier)

Tiens tiens le petit oiseau rouge des lagunes…

 

P1170623 (Copier)

c’est bien connu les vaches sont curieuses….

 

Nous bivouaquerons autours de la lagune, non loin de l’autodrome.

 

Vendredi 24 juillet 2015

 

Au réveil, la vue est splendide.

P1170655 (Copier)P1170638 (Copier)

P1170651 (Copier)

 

On continue notre route, vers le Nord, en prenant une petite route de montagne, qui nous évite un bout de Panaméricaine, un peu lassante. On se rendra donc au petit village de El Angel, le panorama sur la vallée est superbe.

 

P1170660 (Copier)

P1170665 (Copier)

P1170677 (Copier)

P1170684 (Copier)

P1170698 (Copier)

 

Après un petit tour, dans le village, et fais quelques courses, on continue direction Tulcan, ce sera notre dernière halte avant la frontière Colombienne que nous allons passé aujourd’hui en fin d’après midi.

 

 

 

 

P1170713 (Copier)

 

 

 

Pica-01-petit (Copier)




La Mitad del Mundo Environ de Quito – Equateur

 

Pica-02-grand (Copier)Que je vous raconte…

 

Lundi 20 juillet 2015

 

Escale plus que touristique que celle de la Mitad del Mundo , mais qu’est ce que c’est ? c’est la ligne où passe l’Equateur… du coup d’un côté l’hémisphère Sud de l’autre l’hémisphère Nord !!

L’Equateur à donc érigé un monument, en plein milieu d’un parc d’attraction dédié à la Géodésie, et aux boutiques à touristes mais franchement on se laisse prendre au jeu.

 

P1170350 (Copier)

P1170420 (Copier)

P1170426 (Copier)

P1170422 (Copier)

La ligne jaune, symbolise le Sud et le Nord

Question : Qui est nord , Qui est sud ? la réponse est dans les photos

 

 

P1170434 (Copier)P1170433 (Copier)

P1170432 (Copier)

 

Ensuite un petit tour au pavillon Français, et oui car c’est le Roi qui a commandé une expédition en Equateur afin de faire les relevés des méridiens et au détour d’un couloir j’ai croisé … un ancêtre de Jacky !!!

 P1170352 (Copier)

 

Concernant le pavillon français et l’histoire de l’expédition française en Equateur,  c’est mon ami Jules qui vous le racontera.

 

Tarifs pour visiter le site :

– accès au site, musée et tous les pavillons : 6USD/perso et tarif réduit pour les enfants et ainés.

– tarif pour le parking : 3USD que l’on y reste 1 heure ou toute la journée. Le parking se paye au même guichet que l’achat des entrées.

 

 

 

 

 

Pica-01-petit (Copier)




Il n’y a pas que les oiseaux à Mindo – Equateur

Pica-02-grand (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

Samedi 18 juillet 2015,

 

Après notre balade dans la région de l’Oriente, nous prenons la direction de Mindo, petit village réputé pour son observation des oiseaux mais pas seulement, nous y avons découvert de jolis chemin de randonnée, et une ferme à papillon superbe à l’hôtel Mariposas de Mindo. Pour s’y rendre on prend une jolie piste de 3km , c’est superbe.

 

P1170141 (Copier)

P1170299 (Copier)

 

Après une brève explication sur la transformation de la larve en papillon, nous voici dans une volière à papillons.

 

P1170241 (Copier)

 

Les oeufs

P1170245 (Copier)

 

La chenille

P1170190 (Copier)

 

P1170242 (Copier)

 

Les cocons

 

P1170244 (Copier)

P1170247 (Copier)

 

L’éclosion :

P1170178 (Copier)

 

Et enfin les voilà entrain de virevolter, ces superbes.

 

P1170143 (Copier)

P1170146 (Copier)P1170151 (Copier)P1170163 (Copier)P1170168 (Copier)P1170202 (Copier)P1170203 (Copier)P1170210 (Copier)P1170211 (Copier)P1170215 (Copier)

 

 

Mon préféré : un morpho bleu

 

P1170240 (Copier)P1170318 (Copier)P1170325 (Copier)

 

autour des papillons, de magnifiques orchidées

P1170155 (Copier)P1170157 (Copier)P1170159 (Copier)P1170169 (Copier)

 

et juste à la sortie des mangeoires pour colibri, en fait un mélange d’eau et de sucre, ils en raffolent.

 

P1170250 (Copier)P1170321 (Copier)P1170322 (Copier)P1170323 (Copier)

 

Après ce beau spectacle, on prend la direction du sentier de randonnée, mais malheureusement nous n’irons pas très loin le temps étant à la pluie et au brouillard. Mais on verra en chemin de magnifiques fleurs et même un régime de bananes roses !!!

P1170301 (Copier)

P1170303 (Copier)P1170205 (Copier)P1170287 (Copier)P1170289 (Copier)P1170291 (Copier)P1170314 (Copier)P1170316 (Copier)

 

Le seul petit oiseau que nous verrons entre deux acalmies…

 

P1170327 (Copier)

 

Pour la nuit, nous bivouaquerons le long du rio Mindo, juste avant le pont. Dommage que le temps n’était pas de la partie…

 

P1170339 (Copier)

 

 

Pica-01-petit (Copier)




L’Oriente, une route aux portes de la jungle equatorienne – 2eme partie – Equateur

Pica-02-grand (Copier)Que je vous raconte…

 

 

Mardi 14 juillet 2015 en soirée

 

Puerto Misahualli

On se rend au petit village de Puerto Misahualli et en stationnant devant la place quelle ne fut pas notre surprise de découvrir des dizaines de singes totalement habitués à l’homme. Ils passent leur journées sur la place et à la nuit tombé regagnent les arbres au bord du rio Napo.

P1160739 (Copier)

P1160740 (Copier)

P1160778 (Copier)

P1160786 (Copier)

 

 

P1160743 (Copier)

P1160748 (Copier)

 

Le chef de la bande

P1160754 (Copier)

P1160756 (Copier)

 

La femelle est vraiment beaucoup plus petite et fine le petit a le poil beige très clair

 

P1160764 (Copier)P1160767 (Copier)P1160769 (Copier)

P1160772 (Copier)

 

Pas belle la vie !!!

P1160777 (Copier)

 

Ici les chiens sont heureux, ils ont trouvé comment se débarrassé de leur puces !!! Génial c’est un travail de pro…

P1160751 (Copier)

P1160781 (Copier)

On bivouaquera le long du rio Napo.

 

Mercredi 15 juillet 2015

Archidona

On trouvera un super endroit le long d’une rivière juste à la sortie du village de Archidona, on y passera la journée.

 

P1160803 (Copier)

P1160816 (Copier)

 

Jeudi 16 juillet 2015

 

De Lago Agrio à Pullula

 

Sur la route, juste à 4 Km après le hameau de Naupa, on a trouvé une super cascade, canalisé avec du bambou du coup on refait le plein du tank à eau sans compter que Léti en a profiter pour se rafraichir !!

P1160849 (Copier)P1160856 (Copier)

P1160943 (Copier)

 

Arrivé à Lago Agrio, nous pensions prendre un guide ou un tour pour visiter la réserve de Cuyabano, dont la faune parait t’il est abondante. Une fois sur place en discutant avec quelques guides, tous proposent la même chose, on a franchement eut l’impression que c’était un attrape touriste du coup on a continué la route.

La route qui mène jusqu’au village de Baeva est vraiment sympa. Une luxuriante végétation.

 

P1160871 (Copier)

P1160874 (Copier)

P1160876 (Copier)

P1160887 (Copier)

P1160896 (Copier)

 

Des nids suspendus …

 

P1160939 (Copier)

P1160940 (Copier)

P1160941 (Copier)

 

On déjeunera le long d’une rivière sublime

P1160961 (Copier)P1160999 (Copier)

P1160956 (Copier)

P1160983 (Copier)P1160996 (Copier)

 

Cascade San Rafael

Le temps est vraiment ensoleillé, lorsqu’on arrive pour visiter la cascade la plus haute d’Equateur 131 mètres pour 4 mètres de large. On y accède par un petit sentier un régal pour les yeux.

 

P1170040 (Copier)P1170042 (Copier)P1170055 (Copier)P1170058 (Copier)P1170060 (Copier)P1170069 (Copier)P1170070 (Copier)P1170071 (Copier)P1170076 (Copier)P1170082 (Copier)

 

Le soir nous bivouaquerons le long d’une route abandonnée près d’une rivière ; on en profitera pour faire une petite lessive.

 

P1170083 (Copier)

 

Le lendemain nous avons voulu faire un stop aux thermes de Papallacta, mais il pleuvait des trombes d’eaux. Papallacta marque le dernier village de cette belle route de l’Oriente.

 

Coin pratiques : nos bivouacs en Oriente.

 

Banos :

Sur la route qui mène à la Casa del Arbol.

200 mètres avant d’y arriver aux panneaux Casa del Arbol 200 m et La Virgen 2 km, il y a un petit stationnement.

– 78° 25,57205

– 1° 24,97718.

 

A la sortie de Banos en direction de Puyo.

Sur le parking des tyroliennes, à la cascade de Agoyan.

 

Sur la route des cascades entre Banos et Puyo :

sur le parking du resto Puerta Del Cielo

 

Puerto Misahualli :

Sur un parking face à l’hotel Clarke mais il faut quitter les lieux avant 8H00

Sinon on peut bivouaquer autour de la place.

Archidona :

Au bord de la rivière, on a repéré un embranchement pour y stationner ( entre la rue T4 et T5 20 de enero)

– 0° 54,25303

-77° 48,49136

Lago Agrio

Pour faire le plein d’eau et voir doucher à l’eau de la cascade :

4 km après le hameau de Naupa sur la route qui va à Lago Agrio

-77° 45,86609

-0° 43,73277

Pour la nuit on bivouaquera 10 km avant Lago Agrio sur un petit parking le long de la route, très calme.

-77° 18,44604

-0° 3?19368

Sur la route pour Baeva, après les chutes de san rafael

Pour la nuit, nous avons trouvé un bivouac, juste à côté d’une rivière, on étais stationné sur une ancienne route pavé. on a même pu laver le linge.

– 77° 35,57739

-0° 5,62992

 

Avec cet article est associé une vidéo :

– L’Oriente cliquez ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pica-01-petit (Copier)




L’Oriente, une route aux portes de la jungle equatorienne – 1ere partie – Equateur

Pica-02-grand (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

 

Lundi 13 juillet 2015 ,

 

De Banos à Puyo, route des cascades

Banos est notre première arrêt sur cette route de la région de l’Oriente.

Après une petite visite de la ville, qui n’a rien de bien particulier, on se rend sur la route qui mène au mirador du volcan Tungurahua ; ce volcan est toujours en activité la dernière irruption remonte à 2006. La vue y est splendide malgré que le volcan est la tête dans les nuages. On fera d’ailleurs une halte, a la Casa del Arbol, d’une part pour avoir une autre vue sur le volcan et pour Léti défier sa peur du vide en s’amusant !!!

P1160447 (Copier)P1160449 (Copier)

P1160452 (Copier)

P1160456 (Copier)

P1160464 (Copier)

Le volcan Tungurahua dans les nuages.

P1160472 (Copier)P1160484 (Copier)

 A la casa del Arbol ( 1USD/Pers) on peut observer le volcan mais pas seulement … Léti à découvert les joies de la balançoire dans le vide, grimper à une cabane dans les arbres à 2600 mètres et enfin un petit parcours de tyrolienne !!! elle s’est régalé !!!

P1160487 (Copier)P1160492 (Copier)P1160497 (Copier)

 Nous sommes restés un petit moment, mais les nuages entouraient toujours le volcan du coup on retourne au véhicule qu’on a laisser 200 mètres plus bas, la vue y est splendide d’un côté le volcan de l’autre la vallée.

P1160511 (Copier)

P1160512 (Copier)

et en fin de journée on l’aperçoit enfin !!

P1160517 (Copier)

De là on reprend la route direction Puyo. On appel cette route la route des cascades en effet, c’est rempli de cascades tout le long de la route et ce quasiment jusqu’à Puyo.

P1160595 (Copier)P1160560 (Copier)P1160561 (Copier)P1160563 (Copier)P1160567 (Copier)P1160568 (Copier)P1160579 (Copier)P1160581 (Copier)P1160583 (Copier)P1160584 (Copier)

 

Mardi 14 juillet 2015

 

Visite du refuge Los Monos Selva Y Vida – Puyo.

 Fabuleuse rencontre que ce refuge qui malheureusement traduit une triste réalité en Equateur, l’habitat des singes et animaux de la forêt profonde est en grand danger. En effet, aucun contrôle ne peut protéger réellement la faune du braconnage, de la chasse et pire encore de la déforestation quasiment légale, puisque le gouvernement équatorien encourage le forage pétrolier ou encore l’implantation de mines. L’appât du gain est bien trop puissant. Un des plus beaux parc national le Yaguni est d’ailleurs menacé et dans un avenir très proche risque de voir ses frontières diminués au bon vouloir des forages.

 Le refuge Los Monos Selva y vida, existe depuis 10 ans. Il ne cesse de recueillir des animaux sauvages abandonnés par leur propriétaires, ou bien issus du trafic. Mais maintenant comment les remettre en liberté c’est un choix difficile. Yvan le propriétaire des lieux a choisi depuis peu de ne pas les relâcher car il estime qu’il n’y  a aucune issu à part voir ces animaux disparaître. Bien sur on peut penser qu’il fait çà pour conserver l’apport financier que lui apporte chaque visiteur mais il suffit de le voir parler aux singes ou bien expliquer les choix qu’il l’on conduit à cette décision pour comprendre qu’il ne s’agit pas de cela bien au contraire.

Le refuge vit grâce au droit d’entrée que chaque visiteur paye (3 USD) et par les dons. Il est aidé dans sa tache par des bénévoles qui ici sont accueillis dans de très bonnes conditions et certains ont du mal a en repartir.

P1160617 (Copier)

P1160696 (Copier)

P1160641 (Copier)

 Les tortues de terre

P1160623 (Copier)

P1160624 (Copier)

 Un petit ocelot, arrivé depuis quelques jour.

P1160625 (Copier)P1160626 (Copier)

 Capucins Blanc

P1160661 (Copier)P1160630 (Copier)

Le Coati

P1160668 (Copier)P1160686 (Copier)

 Les singes Laineux qui sont en grand danger de disparition.

P1160690 (Copier)P1160647 (Copier)P1160692 (Copier)

 Les singes ardilla

P1160693 (Copier)

 Les serpents

P1160683 (Copier)

 

Les coordonnées du refuge :

– km 2 (en direction de Tena, au rond point de la vache tourner à gauche)

continuer sur 2km et ce sera sur votre gauche (via 10 de Agosto)

à Puyo.

Pour consulter le site internet (site en français)

www.losmonos.org

Pour contacter Yvan (il parle français)

paseoecologicolosmonos@yahoo.es

Tél portable de Hans : 0994740070