image_pdfimage_print

Embarquement à bord de Grande Cameroon, Port de Anvers

Pica-02-petit (Copier)

QUE JE VOUS RACONTE…

 

 

Vendredi 14 novembre 2014,

 

On quitte le Camping de Molen vers 10H pour être avant midi sur le port d’Anvers et rencontrer l’agent maritime de Grimaldi en Belgique.

Jacky et Léti ont l’air un peu tendu mais le cache assez bien mais moi qui l’est connait je sais surtout que Léti n’ayant pas le sens de l’orientation, vaut mieux partir un peu plus tôt que l’horaire prévu pour trouver facilement le lieu de rendez vous mais bon le port d’Anvers c’est quand même assez grand je suppose !!!!

Nous sommes sur place une demi heure plus tard, en fait c’était à côté !!!

Une fois sur place, Jacky et Léti se rendent dans le bâtiment de la Société EuroTerminal, ils montent au 1er étage de là l’agent maritime leur indique que tout est en ordre, et qu’ils devrons être à la barrière de sécurité situé juste en bas à 14H.

Pour l’heure on s’apprête à patienter avec Teneree sur le parking quand nous rencontrons d’autres voyageurs, Sylviane et Alain, de Haute Savoie, qui eux font partir leur combi WW sur le Grande Cameroon mais nous rejoindrons à l’arrivée à Montevideo en avion ; on discute autours d’un café bien chaud, et d’autres voyageurs arrivent également avec leur véhicules ; nous faisons connaissances de nos compagnons de mer pour les jours à venir.

De discussion en discussion, c’est déjà l’heure et là c’est le Grand départ une première pour Léti et Jacky qui jusqu’à ce jour n’ont jamais voyager en cargo pour un aussi long trajet sans parler de la crainte de Léti car le mal de mer elle connaît bien !!! mais elle a prévu elle a amener des nouveaux médicaments mais çà je vous en parlerai plus tard.

Comme convenu à 14h nous nous présentons au “Garde Barrière” , il nous remet un plan du port nous indiquant le lieu ou se trouve le cargo.

P1000513 (Copier)

 

Et là on découvre le Géant, Le Grande Cameroon. On est vraiment tout petit à côté…

P1000365 (Copier)

P1000368 (Copier)

P1000374 (Copier)

 

La porte arrière est grande ouverte un peu comme si c’était une bouche… l’officier se dirige vers nous et nous indique de monter d’abord nos bagages en cabine et ensuite on rentrera Teneree dans l’antre du cargo.

On découvre vite fait notre nouvelle habitation pour vite redescendre et enfin embarquer Teneree à bord.

Nous grimpons la rampe d’accès, notre coeur palpite où va t’on nous stationner ? dehors sur le pont au vent des embruns ou, bien au chaud à l’intérieur, et bien ce sera à l’abris dans un coin, ouf !!! car les embruns c’est pas top pour la carrosserie mais en fait tous les véhicules accompagnés voyagent bien à l’abris.

P1000376 (Copier)

P1000383 (Copier)

 

Nous fermons tout à clef, clef que l’on conservera sur nous tout le long du voyage car si nécessaire les officiers peuvent nous demander de déplacer le véhicule à certaine escale pour optimiser les emplacements des véhicules et des différents chargements à venir.

Il n’y a aucune fouille ou autre, tout s’est passé le plus simplement du monde… Super facile !!!!

P1000378 (Copier)

 Il est 15H30 quand nous montons à bord.

Tout d’abord nous sommes accueillis par un officier italien, à qui nous remettons notre ticket d’embarquement, nos passeports, notre certificat de vaccination fièvre jaune, et les copies des documents que Catalina nous avait dit d’avoir : carte grise, permis de conduire, attestation d’assurance rapatriement et santé, ainsi que notre attestation d’assurance véhicule française.

Les passeports sont conservés par l’officier durant tout le trajet car à chaque escale ils doivent être présenté aux autorités même si nous restons à bord.

Ensuite présentation avec le steward du Mess ; il se nomme Kong, il est phillipain comme d’ailleurs tout l’équipage de manutention et service à bord. Il nous indique l’heure des repas à savoir :

– Petit déjeuner à 7H30

– Déjeuner à Midi

– Dîner à 19H00

Il nous présente la salle de repas, la salle de détente avec TV, livres, quelque jeux, la petite salle de sport, la laverie (machine à laver et Sèche linge) et nous dis que nous pouvons aller partout sauf sur la passerelle où il y a le radar ; voilà pour l’intendance.

IMG_20141114_154851 (Copier)

IMG_20141114_154900 (Copier)

IMG_20141114_154917 (Copier)

IMG_20141114_154910 (Copier)

IMG_20141114_154925 (Copier)

P1000418 (Copier)

IMG_20141130_153741 (Copier)

 

Si pour les repas nous avons des choses à préciser comme allergies ou autre le faire savoir, Léti à donc préciser qu’elle était végétarienne ouf car çà aussi c’était un peu problématique ; sur les documents fournis par Catalina lors de la réservation, il était bien stipuler que les orientations alimentaires de chacun ne pouvaient être prises en compte et qu’il fallait faire avec… donc là c’est vraiment une bonne surprise. Le cuisinier Italien se nomme Rosario.

IMG_4236 (Copier)

 

La compagnie étant Italienne, le capitaine et ses officiers sont Italiens ainsi que le cuisinier ; par la suite, nous aurons un steward Italien, Fabio qui sera à nos petits soins durant tout le voyage.

Pour l’heure voici notre cabine, N° 117, avec nos noms notés sur la porte. Aimable attention.

P1000392 (Copier)

P1000390 (Copier)

P1000410 (Copier)

P1000389 (Copier)

P1000388 (Copier)

P1000384 (Copier)

 

Il est 18H00 quand nous rencontrons nos compagnons de mer :

Tout d’abord :

Pierre et Theresia qui voyagent avec un Nissan Pick-Up 4×4 NP300 de 2009 et sa cellule aménagée par les soins de Pierre dit Pierrot

P1010777 (Copier)

Ils en sont à leur 9ème traversée à bord de cargo Grimaldi. Ils adorent l’Amérique du Sud, Theresia est polyglotte ; parle l’espagnol, l’anglais, le flamand et Pierrot , le langage international du voyageur celui des signes !!! ; Tous deux seront nos “Bisons Futés” du voyage, ils vont nous indiquer tout leur petits trucs et astuces, des itinéraires mieux que d’autres bref tout ce que peux souhaité savoir un futur voyageur à propos d’une nouvelle destination. Ils vont même nous dispensés des cours d’espagnol chaque matin. Ce Couple est des plus créatifs ; a eux d’eux ils réunissent plusieurs activités : fabrication de jouet en bois, création de bijoux ethnique, ils ont même crée un Musée qui regroupait de vieilles machines ou tours à bois. Ce sont des touches à tout avec des projets pleins la tête !!! et des envies de voyage surtout.

Fred et Sophie

P1010785 (Copier)

Ils voyagent avec PP dit Passe Partout, leur fourgon Mercedes depuis plusieurs années ; que ce soit en sac à dos ou avec PP ils se sont baladé en Asie, Mongolie, Iran, Jordanie, Inde, ou encore Madagascar, la liste est longue… et ce n’est pas fini car ils ont sont atteint d’un syndrome bien connu par les voyageurs celui de la bougeotte ; d’ailleurs pour vivre leur passion jusqu’au bout ils ont tout quitté pour PP qui est leur nouvelle maison. Avec lui ils comptent bien découvrir la planète entière… Ce qu’ils aiment dans les voyages outre la découverte de nouveaux horizons, c’est la nouveauté des saveurs culinaires, les cuisines épicés, les plats locaux, ils gouttent à presque tout !!! bref le voyage est aussi un voyage des papilles.

Nico et Ria

P1010784 (Copier)

Ils voyagent avec un Land Rover TD5 de 15 ans d’âge ; mécanique entièrement refaite et amélioré et qui va leur permettre de découvrir Ushuaia jusqu’à l’Alaska ; Avec Niko, Jacky pourra jouer au backgammon et découvrir d’autre manière de jouer. Rika sera notre journaliste animalière à bord puisqu’elle va guetter tous les jours, si nous croisons des baleines, dauphins ou même oiseau marins car elle est passionné d’oiseaux. Outre des voyages en sac à dos ou en voilier, Nico et Rika sont partis avec leur land en Sirye, Moyen orient.

et Yves

P1010787 (Copier)

Il voyage avec Misha une moto BMW R11150-TT41 ; motard chevronné, il a parcouru 140 000 Km avec son bolide : Afrique de l’Ouest, Sibérie, Asie Centrale, Caucase et Norvège ; il n’a pas de programme bien précis concernant sont itinéraire en Amérique du sud et va donc pas mal étudier ses cartes et ses guides durant la traversée mais il a prévu peut-être aussi de se rendre dans l’Ouest Américain, bref un aventurier qui n’a pas peur de voyager seul. Un peu ours les premiers temps il se montrera finalement très ourson par la suite… il nous donnera également pas mal d’infos sur des itinéraires empruntés par d’autres motard en Amérique du sud ou Amérique du Nord.

Il est 19H00 quand nous nous mettons à table ; nous continuerons à parler de nos voyages ou autres jusqu’à tard le soir.

Pendant ce temps, le cargo continue de se remplir de containers, de véhicules ect… les gars n’arrêtent jamais telle les fourmis qui transportent de la nourriture dans la fourmilière !!!

Il est minuit quand Jacky et Léti se couchent chacun dans leur bannette et moi j’ai fais mon nid dans l’étagère.

Nous lèveront l’ancre dans la nuit direction Hambourg. Première escale dans 3 jours.

Interview de Léti sur le mal de mer :

“ Je suis malade en transport depuis petite, j’ai pourtant vécu sur deux bateaux et ce durant plusieurs années mais je n’avais jamais trouvé de médicaments efficace contre le mal de mer sauf au dernier bateau ou j’ai pu grâce aux conseils du Docteur Jean Yves Chauve, (médecins de régatiers lors de courses en mer comme la route du rhum, ou le Vent des globes…) découvrir enfin les joies de la navigation et apprécié la vie sur l’eau. Il était donc un peu angoissant pour moi de vivre à bord d’un cargo, plusieurs jours, traversée l’Atlantique comment allais je supporter la navigation sans le mal de mer ? et bien le Stugeron 25mg (dont j’ai d’ailleurs parlé dans mon article sur la préparation de la Pharmacie) m’a permis d’apprécier la traversée sans aucune sensations de mal de mer même lorsque le cargo tanguait bien.

Je ne fais pas de propagande, je n’ai rien a y gagner mais simplement j’avais tellement souffert du mal de mer auparavant que pouvoir ne pas du tout être malade et sans aucun effet secondaire est pour moi comme une RENAISSANCE”.

Ce produit à été retiré de la vente en France pour des raisons un peu obscurs, mais par contre est trouvable partout dans d’autres pays européens sans ordonnance comme la Belgique, la Hollande, l’Allemagne, l’Angleterre sauf l’Espagne qui elle ne vend que la forme de Stugeron mais en 75mg”

C’est propos n’engage que ma responsabilité.”

Extrait de la notice information de l’utilisateur : approuvé le 23/10/2012

Le Stugeron soulage les troubles suivants :

– vertige, troubles de l’équilibre, étourdissement.

– mal des transports et migraine.

Ne pas consommer d’alcool si on prend ce médicament.

Femme enceinte consulter un médecin avant toute utilisation et ne pas allaiter.

Le stugeron est vendu sous forme de comprimés ou de gouttes.

Posologie pour le mal des transports :

Adultes et enfants de plus de 12 ans : 1 comprimé ou 8 gouttes

Enfants de 6 à 12 ans inclus : 1/2 comprimé ou 4 gouttes.

Prendre le Stugeron une demi heure avant le départ et pour les voyages plus longs : en prendre ensuite toute les 6 heures.

Le Stugeron contient comme principe actif la Cinnarizine

Les autres composants de STUGERON comprimés sont : lactose amidon de maïs, saccharose, talc, huile végétale hydrogénée, polyvidone K90

pour la solution en goutte :

Le Stugeron contient comme principe actif la Cinnarizine

Les autres composants de STUGERON suspension Buvable sont : solution de sorbitol liquide non cristalline, alcool, cellulose microcristalline et carmellose de sodium, polysorbate 20, méthylparahydroxybenzoate, propylparahydroxybenzoate, arôme de banane de synthèse et eau purifiée.

Pica-01-petit (Copier)