Villages coloniaux Villa de Leyva Barichara et Guane–Colombie

 

Pica-02-petit (Copier)QUE JE VOUS RACONTE…

 

 

Dimanche 9 aout 2015, Villa de Leyva

 

Le problème quand on bivouaque sur le parking d’une chapelle c’est de savoir qu’elle jour sera le lendemain, car hier samedi, il n’y avait personne, le calme parfait mais aujourd’hui dimanche nous sommes réveillés des 7H30 par l’appel de Mr Le Curé à ses ouailles !! et pour ce faire un poteau muni de 5 hauts parleurs nous ont permis de le savoir !!!! réveil en fanfare !!!

On arrive des le début de matinée à Villa de Leyva , dimanche oblige, beaucoup de monde se balade. La visite de ce village est bien sympa mais hyper touristique on ne ressent pas trop l’authenticité.

P1180667 (Copier)

Les armoiries de la ville, fondée en 1572.

P1180671 (Copier)

La grande place où en ce mois d’août, tout le monde vient avec son cerf-volant. Août étant déclaré le mois des cerf-volants.

P1180676 (Copier)

Jacky observe…

P1180677 (Copier)

P1180673 (Copier)

P1180674 (Copier)

P1180678 (Copier)

P1180684 (Copier)

P1180686 (Copier)

P1180691 (Copier)

P1180693 (Copier)

Quand on dit touristique c’est touristique…

 

P1180696 (Copier)

P1180697 (Copier)

P1180702 (Copier)P1180705 (Copier)

P1180707 (Copier)

P1180714 (Copier)P1180716 (Copier)

 

On a bien aimé flâner dans ces ruelles.

 

Lundi 10 Aout 2015 : Barichara

 

Juste avant d’arriver à Barichara sur la route, des champs de Tabac et un séchoir.

 

P1180731 (Copier)

P1180946 (Copier)

 

 

C’est notre village coup de coeur on a adoré s’y balader, et l’atmosphère de tranquillité qui y règne comme si le temps s’était arrêté.

Le village date de 1705 et a été déclaré plus beau village de Colombie et on comprend pourquoi. Avant tout de chose on s’est cherché un bivouac pour la journée et on a trouvé un coin pas trop mal sur la place du cimetière, arboré et en prime, un robinet d’eau contre le mur de ce dernier.

 

 

P1180750 (Copier)

 

On a attendu que le soleil décline un peu pour se balader car il faisait vraiment très chaud.

On a commencé d’abord par une visite à l’atelier de papier fait a base de la plante Yucca. Jacky a été le parfait élève à tel point que nous sommes repartis avec un papier brut réalisé sur place.

 

P1180800 (Copier)

P1180798 (Copier)

La feuille de la yucca une fois coupé, permet en la cassant d’obtenir du fil. Ce fil est mis a trempé dans différents bains contenant de l’eau et de la chaux pour le blanchir. Ce processus dure environ 3 mois. Une fois terminé, dans le dernier bain, on récupère une espèce de mélasse, que l’on va battre a plusieurs reprises pour l’assouplir au maximum.

 

P1180780 (Copier)

Une fois la mélasse bien battue, on la fais trempé de nouveau. Dans l’eau va se déposer les particules de la fibre détaché de cette mélasse. Ce sont ces particules qui vont devenir papier.

Ces particules sont déposés sur un moule de la taille d’une feuille.

 

P1180786 (Copier)

 

Ensuite on dépose le moule sur un linge très fin pour le protéger car maintenant il va passer au pressoir pour bien l’égoutter.

 

P1180787 (Copier)

P1180788 (Copier)

P1180789 (Copier)

 

On met notre feuille dans le pressoir et c’est parti il faut enlever toute l’eau.

 

P1180790 (Copier)

P1180791 (Copier)

 

Une fois bien égoutter, il n’y a plus qu’à le faire sécher.

 

P1180792 (Copier)

P1180793 (Copier)

 

Voici une feuille complètement sèché.

P1180794 (Copier)

Ensuite cette feuille est repassé dans une presse pour la rendre plus souple, sans aspérité. Avec ce papier, l’atelier fabrique plein d’objet dérivé.

 

P1180802 (Copier)

P1180796 (Copier)

P1180797 (Copier)

Après l’atelier de papier, il fait bien plus frais, et là nous pouvons apprécié une balade dans les ruelles pavées et en pentes de Barichara.

 

P1180757 (Copier)

P1180759 (Copier)

P1180770 (Copier)

P1180775 (Copier)

P1180778 (Copier)

P1180779 (Copier)

P1180932 (Copier)

P1180945 (Copier)

 

En nous baladant nous faisons la connaissance d’Anne-Marie et de Kamel, tout deux en balade pour un mois en Colombie. Nous passerons un bon moment à discuter de voyage à une table d’un resto familiale. Très chouette rencontre, en espérant si vous lisez ces lignes avoir de vos nouvelles car nous n’avons pas votre email ….

 

P1180807 (Copier)

 

Pour bivouaquer la nuit, nous changeons de coin et avons trouvé un coin génial avec une vue superbe. Au réveil c’est génial.

 

P1180811 (Copier)P1180808 (Copier)P1180809 (Copier)

Vue du lit çà donne çà….

 

On restera 3 jours à Barichara. Nous en profiterons pour faire la marche de 7 km jusqu’au petit village de Guane mais sous une chaleur de fou !!!! On a mis quasiment trois heures!!!

Le village de Guane est lui aussi très authentique.  On a vu quelques fossiles dans les pavés utilisés pour réaliser ce chemin appelé le Camino Real de Guane. Les plus beaux fossiles ont été utilisés pour faire une petite murette autours de l’église et au pied de la statue de la place principale. On verra encore de superbes oiseaux.

 

P1180825 (Copier)

P1180846 (Copier)

P1180851 (Copier)

P1180941 (Copier)

petit clin d’oeil à christian et Maryvonne : ne cherchez plus, l’une d’elle a du prendre les Alizées car nous l’avons croisé en Colombie..Rire

 

P1180853 (Copier)

P1180858 (Copier)

des fossiles

P1180859 (Copier)

P1180875 (Copier)

P1180878 (Copier)

P1180861 (Copier)

un pic vert.

P1180871 (Copier)

Un arbre à cheveux.

 

P1180884 (Copier)

Plus que 1 km est nous sommes arrivés.

 

 

P1180888 (Copier)

P1180889 (Copier)

P1180890 (Copier)

P1180892 (Copier)

 

De beaux fossiles

P1180895 (Copier)

P1180898 (Copier)

P1180901 (Copier)

 

Et encore de beaux petits oiseaux à l’abris du soleil

P1180909 (Copier)

P1180919 (Copier)

Le moucherolle vermillon, reconnu par Danielle, lectrice et amie, merci pour l’info

P1180929 (Copier)

P1180930 (Copier)

P1180934 (Copier)

P1180943 (Copier)

 

Nous avons passé un bon moment à Barichara et vraiment nous le conseillons à tous les routards …

Infos pratiques :

bivouac avant St Gill

A l’entrée sur le parking a l’ombre et un peu à l’écart sur le parking de la station service Terpel.

nous n’avions rien trouvé entre Villa de Leyva et St Gil via Santa Sofia.

-73°10,11017   6° 32,43599

pour les bivouacs à Barichara :

de jour : on a stationné sur le parking du cimetière , robinet contre le mur côté rue, a coté de la porte d’entrée.

de nuit : Se rendre tout au bout de la carratera 6 en direction du malecon del mirador. Au bout de la route cela devient une piste en terre route. Le bivouac est après le paté de maison. On s’est garé le long avec vue sur la vallée.

pour le wifi :

nous nous rendions le soir sur la place centrale, wifi ouvert et de très bon qualité.

 

 

Pica-01-grand (Copier)